Close

Consultation de l’interne de chirurgie orthopédique

Seule difficulté du début d’internat : L’interne est seul en consultation dès le premier jour du 1er semestre.

Généralités :

  • 20 à 40 patients par demi-journée.
  • Avec ou sans infirmière dans le box pour installer les patients, les radios et faire les papiers.
  • Avec ou sans gypsothérapeute pour refaire les plâtres.
  • Si besoin d’un avis : (déplacements secondaires, indications chirurgicales, …)
    Sénior dans le box à côté.
    Sinon, le sénior d’urgences.
    Sinon, le staff du lendemain. Bien garder les étiquettes et coordonnés
  • Si besoin de programmer un patient au bloc :
    Prévenir un chef pour qu’il confirme l’indication avant (le jour même ou à sa consultation selon urgence)
    Prévoir une consultation d’anesthésie.
  • Ne pas reconvoquer trop souvent les patients car les consultations sont vites surchargées.

 

Contenu :

Principalement de la traumatologie :

  • Traitements orthopédiques :
    Bien connaitre les durées d’immobilisation
    Les infirmières peuvent enlever les plâtres et les renforcer, mais rarement les refaire s’ils ont été enlevés trop tôt ou nécessitent d’être changés. C’est à vous de le faire, donc évitez les radios hors plâtre si vous n’êtes pas sûr d’enlever le plâtre.
    Revoir à J7 J15 pour les déplacements, puis J30 ou J45 pour ablation, puis à 6 semaines après ablation pour le suivi de la kiné
  • Post-opératoires simples :
    Se référer aux CRO pour les immobilisations et la kiné
    Demander à son chirurgien pour les AMO
    Revoir à l’ablation du plâtre ou à 4-6 semaines, puis à 3 et 6 mois pour le suivi de la kiné
  • Plaies :
    Ne pas hésiter à demander conseil aux infirmières pour les pansements.
    Revoir 1 fois par semaine au début, puis suite en consultation si kiné nécessaire
    Revoir plus souvent si patients peu compliants ou risque infectieux ou cutané
  • En pédiatrie :
    Suivi pendant au moins 2 ans pour toutes les fractures touchant les physes (épiphysiodèse) et les fractures diaphysaires (inégalités de longueur des membres sur poussée vicariante)
  • Autres :
    Les douleurs chroniques à distance (algodystrophie +++), envoyer en consultation douleur
    Quelques premières fois où l’on peut avoir des surprises…
    Ne pas hésiter à renvoyer en consultation aux chefs hors urgence
    Des consultations rhumatologiques mal aiguillées à renvoyer au rhumatologue

 

Les papiers :

Bien remplir les AT, dispense de sport, école
Kiné, ordonnances (radio +++)

Certificats et courriers :

  • Pour les employeurs, vacances, école, … : pas d’information médicale, pas de diagnostic. Juste “(ne) peut (pas) faire […] pendant […]”
  • Pour les assurances et mutuelles : Fournir au patient les CRO et CRH. Répondre uniquement aux questions posées par écrit par l’assurance.
  • Pour les médecins, kinés, infirmières, … : Rappel de l’histoire, expliquer clairement les problèmes, questions, demandes.

Laisser un mot avec l’essentiel :

  • Type de trauma et ancienneté
  • Traitement ortho/chir
  • Evolution radio (cal osseux, déplacement secondaire, consolidation)
  • Examen clinique focalisé sur le problème pour suivre l’évolution
  • Bien noter l’information donnée aux patients, surtout pour les patients procéduriers ou à risque de complications

 

Tout papier mal rempli vous retombera dessus (ou sur vos co-internes) à la consultation suivante…